AXEL BAUER – PORTRAIT A L’HUILE


PORTRAIT HUILE AXEL BAUER

Portrait à l’huile du chanteur Axel BAUER – 60 x 80 cm – 2013

Publicités

AXEL BAUER


20130410_152507

Encore merci à Pascale, mon adorable collègue, auteure de cette nouvelle photo.

10 avril 2013

Nous attendons l’arrivée d’Axel BAUER. Tandis qu’un petit groupe se forme, David, l’un de mes collègues me fait remarquer la présence de FR3 sur les lieux. Sympa pour notre enseigne. Je demande au cameraman comment il a appris la venue d’Axel BAUER chez nous. « Par Facebook » me répond-il. D’allure avenante, il me demande si j’accepterais de le prendre en photo au côtés du chanteur (un fan assurément !). « Mais bien sûr ! » lui réponds-je. Sauf que j’omets de lui confier que depuis quelques temps, je tremble beaucoup. Mes photos sont en règle générale plutôt floues… Mais quoi qu’il en soit, une parole donnée est une parole donnée aussi me faudra-t-il faire fi de mon handicap  simplement passager  je l’espère .

Quelques collègues se sont regroupés près de la scène. Il faut bien se rendre à l’évidence qu’Axel BAUER nous a accompagnés de sa belle voix durant pas mal d’années. Pour moi, la chanson la plus représentative reste « Cargo de nuit », souvenirs de soirées passées en boîtes de nuit.

Voilà enfin Axel Bauer précédé d’Hervé, chauffeur de taxi émérite pour l’occasion. Un petit tour puis ils s’exilent à l’étage, le temps, je le suppose, de réaliser une interview.
Enfin, Axel Bauer regagne la scène. Quelques réglages s’imposent à l’évidence : on ne trompe pas la finesse d’une oreille de musicien.

Et voilà Axel Bauer qui se lance. Belle prestation pour lui qui lutte contre une sale bronchite. Un moment qui ravit l’assemblée.

Ensuite vient le temps des photos. Je tente une approche : « Bonjour, j’ai pour projet de faire le portrait des artistes populaires qui passent en notre magasin. A ce titre, j’aimerais vous poser quelques questions. « Mais je suis speed » me répond-il. Moi qui suis sensible, je me sens glacée par cette réponse. « Je veux juste vous poser une ou deux questions du genre : qu’aimez-vous en dehors de la musique ? Comprenez, j’ai besoin de capter un peu votre âme »…

Ouf ! Il finit tout de même par se livrer sur son autre passion. Sky !  J’aurais aimé creuser un peu plus mais je sens bien qu’il y a une frontière à ne pas franchir et je me dois, avant toute chose, de respecter l’être humain qui est en face de moi – un peu hermétique ce jour là -.

En tout cas, tout ce que je peux dire, c’est qu’il a gardé sa belle voix ; un réel enchantement pour celles et ceux qui l’apprécient. « Peaux de serpent » est une réussite.

Merci Axel BAUER, à bientôt pour un portrait sur toile. Et bonne continuation !