JAZZ A MARSAC ou QUENTIN SALLAT JOUANT « LE RÊVE DE JANY »


Ma définition du jazz : le jazz, c’est le déchaînement d’une tempête en haute mer par temps calme réalisé sur des accords multicolores qui sont autant de lames de fond vous entraînant dans les plus hautes sphères de l’esprit.

 

Tu n’avais que quelques mois lorsque, te tenant fièrement dans mes bras, je me suis exclamée : « Quentin, tu seras un artiste mon bonhomme, j’en suis sûre ! ». Et, simple coïncidence (ou pas d’ailleurs !), bien qu’endormi dans un profond sommeil, tu m’as souri. Nous nous sommes regardées avec ta maman bien surprises toutes les deux de cette réponse inopinée tombée du ciel en signe d’acquiescement… J’ai su, précisément à ce moment là, que je ne me trompais pas et que mon intuition était juste.  Mais je n’aurais jamais imaginé que tu puisses déjà te targuer d »un parcours aussi brillant à seulement 18 ans ! Premier de ta classe, reçu avec mention « très bien » au baccalauréat et remarqué par ton professeur de jazz… Que te manque-t-il mon beau Quentin, toi qui es déjà auteur-compositeur-interprète ? Le succès ! Oui, je te souhaite le plus grand des succès car je t’en sais capable mais surtout n’oublie jamais que pour l’obtenir, il faut travailler sans cesse et ne pas se reposer simplement sur les bonnes grâces obtenues à la naissance. Je te souhaite donc de voyager et de continuer à jouer du saxo sans relâche pour pouvoir un jour assister à l’un de tes concerts (en privé pour moi, bien sûr !). Je t’embrasse aussi fort que je t’aime ma petite étoile. Et pour finir, j’adresse un clin d’oeil à Jany à qui je pense souvent et qui doit être très fière de toi également.
JAZZ A MARSAC ou QUENTIN JOUANT "LE RÊVE DE JANY" - Huile sur toile - 2014 - 80 cm x 80 cm

JAZZ A MARSAC ou QUENTIN JOUANT « LE RÊVE DE JANY » – Huile sur toile – 2014 – 80 cm x 80 cm

Publicités

LE JARDIN DE L’EAU-DE-Là ou LE SOUFFLE DU PRINTEMPS EN MON ÂME


« Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles si c’est dans ton jardin à toi que tu les cueilles » Edmond ROSTAND

« La pierre n’a point d’espoir d’être autre chose que la pierre. Mais de collaborer, elle s’assemble et devient temple » Antoine de Saint-Exupéry

LE JARDIN DE L'EAU-DE-LA OU LE SOUFFLE DU PRINTEMPS EN MON ÂME

LE JARDIN DE L’EAU-DE-LA OU LE SOUFFLE DU PRINTEMPS EN MON ÂME – 2014 – HST et collage – 40 x 120 cm

 

 

PORTRAIT DE BEBE GWENAËLLE D.


Ma chère Laëti, j’avais promis de t’offrir le portrait de ta petite poupée. Cela aura pris plus de temps que prévu mais cela en valait peut-être le coup.

Je me suis régalée à chaque touche de pastel ajoutée… Et je crois bien qu’elle aussi : regarde comme elle s’en lèche encore les babines ! Mmmmm ! Voici pour toi et pour Thibault un magnifique petit bonbon tout rose à dévorer des yeux sans modération ! Bien sincèrement à tous les deux et gros câlins à la poupinette.

Portrait de Gwenaëlle - 2014 - soft pastel

Portrait de Gwenaëlle – 2014 – soft pastel – cadre 40 x 50 cm

PORTRAIT DE CLARA A. HILTON


 

LE MODELE ET LA TOILE - 16 mai 2014

LE MODELE ET LA TOILE – 16 mai 2014

L'ARTISTE ET SON OEUVRE - 16 mai 2014

L’ARTISTE ET SON OEUVRE – 16 mai 2014

Qui voit Ouessant voit son sang
Qui voit Molène oublie sa peine
Qui voit Sein n’a plus peur du lendemain
Qui voit le Fromveur entrevoit le bonheur »
BRETONNE, « Je ne serai jamais ta parisienne » – Nolwenn LEROY

Merci Clara, ma belle Ouessantine et adorable collègue, de m’avoir permis la réalisation de cette toile. J’espère que le résultat te plaira. Je t’embrasse en attendant de te voir.

Portrait à l'huile de l'une de mes collègues

PORTRAIT A L’HUILE – 80 x 80 cm – 2014

POUR VOIR L’ENSEMBLE DE MES OEUVRES :


 

http://www.artmajeur.com/cgayraud

Figurez-vous que mon site a été bloqué… Vous pouvez toutefois le consulter en cliquant sur le lien juste au-dessus mais je ne peux plus rien y rajouter !

Je tiens donc à mettre en garde  les artistes qui seraient intéressés par le site d’accueil Artmajeur : celui-ci fait sa promotion en annonçant que vous pouvez passer jusqu’à 1000 oeuvres gratuitement… La réalité est toute autre puisqu’au bout de 300 oeuvres, il m’a été demandé de payer et comme je ne me suis pas exécutée, mon compte a été bloqué. Et bientôt, peut-être même sera-t-il supprimé ! Voilà,  je ne peux donc plus ajouter une seule oeuvre. Bien dommage car je me fais toujours un plaisir de partager avec vous le fruit de mon travail cela alors même que  je ne vis pas du tout de mon art.

Merci à celles et ceux qui m’encouragent à continuer –  malgré tout –  sur le chemin de la voie artistique !