SYLVIA CRETE – PEINTRE DE L’INTEMPORALITE


Sylvia CRETE, je le confesse d’emblée, est une amie pour laquelle j’éprouve à la fois une tendresse infinie et une admiration sans borne. Cette femme-là a quelque chose d’exceptionnel. C’est une femme très intelligente (celles et ceux qui la côtoient ne le démentiront pas), volontaire qui, tout au long de ces dernières années a cumulé plusieurs casquettes. Il semblerait qu’elle soit douée à plus d’un titre et qu’elle soit capable de transformer en or tout ce qu’elle touche.
 
Tout d’abord, passionnée de chevaux, elle a créé et tenu un centre équestre dans le Médoc. Puis, mue par je ne sais quel dessein mystérieux à mes yeux, elle s’est lancé dans l’élevage d’autruches. Un secteur qu’elle ne connaissait pas et pour lequel il lui a fallu acquérir de nombreuses connaissances. 
Je l’ai vue tendre avec détermination des clôtures pour construire ses parcs, puis, plus tard, affronter le courroux des mâles avec courage et bravoure (pas toujours très dociles ces autruches contrairement aux apparences !) et ai assisté à la naissance des premiers autruchons. J’ai, naturellement, été conviée à déguster oeufs et viande d’autruche lorsque son affaire a commencé à prospérer.
 
Et depuis quelques années, la voici à la tête d’un grand centre SPA du côté de Lille !!! Elle voue un amour immodéré pour les animaux et s’érige en ardent défenseur de la cause animale (elle lutte notamment contre la maltraitance).
L’on ne saurait rester insensible face à un tel parcours, un tel dévouement et un tel engagement !
 
Mais Sylvia, c’est aussi une artiste : la musique (composition), la photo et la peinture font partie intégrante de son univers depuis des lustres.
Concernant la peinture, longtemps tournée vers l’art abstrait – un style dans lequel elle a largement prouvé ses talents -, son cheminement l’a amenée à s’orienter vers le semi-figuratif pour enfin aborder la complète figuration sous tous ses aspects.
 
Elle nous offre une peinture sensible au travers de laquelle on peut facilement détecter le lien qui la relie à l’enfance. Colorée, fraîche comme une fleur sur le point d’éclore, sa peinture nous livre une palette de teintes sensuelles qui nous dévoile un peu de son âme sensible à la nature (et à la nature humaine). Assurément, Sylvia est une poétesse de la lumière aux mille éclats de couleur ! Toujours en mouvance, elle n’a pas fini de nous surprendre dans son évolution artistique.
 
Je formule le souhait qu’elle puisse trouver un peu plus de disponibilité pour se remettre à peindre très rapidement car ses occupations professionnelles et familiales – si tant est qu’elles l’a comblent – n’en sont pas moins un frein à sa production.
 
J’invite les internautes à se connecter sur son site :
 
Publicités