DIEU NE SE TROMPE JAMAIS


Voici une jolie histoire lue dernièrement :

Un roi qui ne croyait pas en la bonté de Dieu avait un esclave lequel, en toute circonstance, disait : « Mon roi, ne vous découragez pas car tout ce que Dieu fait est parfait : il ne se trompe jamais ! ».

Un jour, ils partirent à la chasse et, chemin faisant, le roi se fit attaquer par une bête féroce. Son esclave réussit  à tuer l’animal mais ne pu cependant empêcher le roi de perdre un doigt dans la bataille. Furieux, incapable de manifester une once de gratitude à l’endroit de son esclave qui l’avait sauvé, le noble s’exclama : « Dieu est-il bon ? S’il était bon, je n’aurais pas été attaqué et n’aurais pas perdu un doigt ! » L’esclave, une nouvelle fois, répondit seulement : « Mon roi, en dépit des circonstances, je peux vous garantir que Dieu est bon et qu’Il connaît le pourquoi de toute chose. Ce que Dieu fait est parfait. Il ne se trompe jamais ! » Indigné par cette réponse peu satisfaisante à ses yeux, le roi ordonna l’arrestation de son esclave et le fit mettre dans une geôle.

Quelques temps après, le roi partit à nouveau à la chasse. Mais cette fois-ci, il fut capturé par des hommes sauvages qui pratiquaient les sacrifices humains. Lorsqu’il se retrouva devant l’autel, prêt à être sacrifié, les nobles sauvages constatèrent qu’il lui manquait un doigt. Ils jugèrent qu’il n’était pas assez parfait pour être offert à Dieu et décidèrent de le relâcher.

De retour à son palais, le roi demanda la libération de son esclave qu’il s’empressa de traiter avec les plus grands égards. « Mon cher, dit-il à son esclave, Dieu a vraiment été bon pour moi ! J’ai failli être tué par les hommes sauvages mais ces derniers constatant l’absence d’un doigt décidèrent de me relâcher. J’ai quand même une question à te poser : si Dieu est si bon, pourquoi a-t-il permis que je te mette en prison ? « Mon roi, répondit l’esclave, si je vous avais accompagné à cette partie de chasse, j’aurais été sacrifié à votre place parce qu’il ne me manque aucun doigt »…

 

Intérieur d'église

coucher de soleil

Coucher de soleil à Sorrento, Italie

Les dix commandements

Magnifique oeuvre d’un sculpteur d’Archamps en Haute-Savoie

Publicités

PHENOMENE EXCEPTIONNEL SUR LA CÔTE ATLANTIQUE : LE NUAGE LE PLUS LONG AU MONDE…


Photos prises de mon portable – octobre 2014

Je ne porte qu’une seule cathédrale en mon coeur : la nature,
qu’un seul chant en mon âme : le grondement de l’océan,
qu’un seul souffle en moi : le vent du large,
qu’une seule contemplation en partage : la beauté des vagues renaissant inlassablement de l’écume divine…
Grand Créateur, tu m’as faite artiste ! Lire la suite

JAZZ A MARSAC ou QUENTIN SALLAT JOUANT « LE RÊVE DE JANY »


Ma définition du jazz : le jazz, c’est le déchaînement d’une tempête en haute mer par temps calme réalisé sur des accords multicolores qui sont autant de lames de fond vous entraînant dans les plus hautes sphères de l’esprit.

 

Tu n’avais que quelques mois lorsque, te tenant fièrement dans mes bras, je me suis exclamée : « Quentin, tu seras un artiste mon bonhomme, j’en suis sûre ! ». Et, simple coïncidence (ou pas d’ailleurs !), bien qu’endormi dans un profond sommeil, tu m’as souri. Nous nous sommes regardées avec ta maman bien surprises toutes les deux de cette réponse inopinée tombée du ciel en signe d’acquiescement… J’ai su, précisément à ce moment là, que je ne me trompais pas et que mon intuition était juste.  Mais je n’aurais jamais imaginé que tu puisses déjà te targuer d »un parcours aussi brillant à seulement 18 ans ! Premier de ta classe, reçu avec mention « très bien » au baccalauréat et remarqué par ton professeur de jazz… Que te manque-t-il mon beau Quentin, toi qui es déjà auteur-compositeur-interprète ? Le succès ! Oui, je te souhaite le plus grand des succès car je t’en sais capable mais surtout n’oublie jamais que pour l’obtenir, il faut travailler sans cesse et ne pas se reposer simplement sur les bonnes grâces obtenues à la naissance. Je te souhaite donc de voyager et de continuer à jouer du saxo sans relâche pour pouvoir un jour assister à l’un de tes concerts (en privé pour moi, bien sûr !). Je t’embrasse aussi fort que je t’aime ma petite étoile. Et pour finir, j’adresse un clin d’oeil à Jany à qui je pense souvent et qui doit être très fière de toi également.
JAZZ A MARSAC ou QUENTIN JOUANT "LE RÊVE DE JANY" - Huile sur toile - 2014 - 80 cm x 80 cm

JAZZ A MARSAC ou QUENTIN JOUANT « LE RÊVE DE JANY » – Huile sur toile – 2014 – 80 cm x 80 cm

LE JARDIN DE L’EAU-DE-Là ou LE SOUFFLE DU PRINTEMPS EN MON ÂME


« Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles si c’est dans ton jardin à toi que tu les cueilles » Edmond ROSTAND

« La pierre n’a point d’espoir d’être autre chose que la pierre. Mais de collaborer, elle s’assemble et devient temple » Antoine de Saint-Exupéry

LE JARDIN DE L'EAU-DE-LA OU LE SOUFFLE DU PRINTEMPS EN MON ÂME

LE JARDIN DE L’EAU-DE-LA OU LE SOUFFLE DU PRINTEMPS EN MON ÂME – 2014 – HST et collage – 40 x 120 cm

 

 

PORTRAIT DE BEBE GWENAËLLE D.


Ma chère Laëti, j’avais promis de t’offrir le portrait de ta petite poupée. Cela aura pris plus de temps que prévu mais cela en valait peut-être le coup.

Je me suis régalée à chaque touche de pastel ajoutée… Et je crois bien qu’elle aussi : regarde comme elle s’en lèche encore les babines ! Mmmmm ! Voici pour toi et pour Thibault un magnifique petit bonbon tout rose à dévorer des yeux sans modération ! Bien sincèrement à tous les deux et gros câlins à la poupinette.

Portrait de Gwenaëlle - 2014 - soft pastel

Portrait de Gwenaëlle – 2014 – soft pastel – cadre 40 x 50 cm

DES PHENOMENES ETRANGES NATURELS BIEN SURPRENANTS…


Je précise que ces deux photos prises par moi n’ont subi aucun trucage ! Elles ont juste 13 ans d’intervalle (il faut savoir que je suis vraiment marquée par le chiffre 13 !).

Pour toi Sandra, ma petite soeur de coeur : tu constateras que je n’ai fumé ni la moquette ni des herbes folles ! Surtout que tu étais avec moi à Béziers quand j’ai pris cette photo ! rire. D’ailleurs, je trouve bien étrange que tu sois toujours le témoin privilégié des choses peu ordinaires qui arrivent dans ma vie…  Serais-je ton piment plus savoureux que celui d’Espelette ?

Très beau profil de Madame au bout du trait noir !

BIRMANIE - 2001 - en allant vers Kalaw

BIRMANIE – 2001 – en allant vers Kalaw : un visage de profil se dégage dans les nuages

Le fantôme des écluses de Fonserannes - (Paul Riquet ?) Béziers - juillet 2014

Le fantôme des écluses de Fonserannes – (Paul Riquet ?) – Béziers – juillet 2014

MÊME TOI !


DSCN8575018

                                                                                                                                                                                                                                                                 « Tu ne me croiras peut-être pas mais tout ce qui existe sert à quelque chose. Prends cette pierre par exemple, n’importe laquelle. Elle sert à quelque chose. Même cette petite pierre. A quoi ? Je l’ignore. Si je le savais, je serais le Père Eternel. Il sait tout : le jour de ta naissance, celui de ta mort.

Non, j’ignore à quoi sert cette pierre mais elle sert à quelque chose. Sinon, tout est inutile ;  même les étoiles. C’est mon opinion.

Même toi… Même toi, tu sers à quelque chose avec ta tête d’artichaut ! »

FEDERICO FELLINI, La Strada (1954)